AFP

Iran Norvège Golfe Emirats transport mer environnement énergie 15 Haziran 2019 - 15:18

Attaques en mer d'Oman: le Front Altair a quitté les eaux iraniennes ATTENTION - revoici avec mot clef complété /// Téhéran, 15 juin 2019 (AFP) - Le Front Altair, propriété d'un armateur chypriote d'origine norvégienne, visé jeudi par une attaque en mer d'Oman, a quitté les eaux iraniennes, a-t-on indiqué samedi de sources concordantes. "Le remorqueur Aquila est parvenu à s'amarrer au navire tôt ce [samedi] matin et le Front Altair est désormais hors des eaux iraniennes en train d'être remorqué en toute sécurité", a indiqué Frontline Management, la compagnie propriétaire du navire. L'agence de presse iranienne Isna, cite elle un responsable local de l'Autorité portuaire et maritime de la province d'Hormozgan, dans le sud de l'Iran, indiquant que "le tanker Front Altair a quitté les eaux sous surveillance de l'Iran" et qu'il est remorqué en direction de la zone de "Fujaïrah-Khor Fakkan", aux Emirats arabes unis. Selon le même responsable, les autorités n'ont pas constaté de "pollution maritime" à la suite de l'avanie du pétrolier, ajoute l'agence semi-officielle iranienne. Le Front Altair est l'un des deux navires visés jeudi par des attaques d'origine encore indéterminées en mer d'Oman. Ces attaques, pour lesquelles les Etats-Unis accusent l'Iran, ont renforcé les craintes d'un embrasement dans la région du Golfe, sous haute tension depuis plus d'un mois. Selon l'agence officielle iranienne, Irna, l'attaque s'est produite alors que le Front Altair se trouvait à 25 milles nautiques de la côte iranienne. Des bateaux iraniens sont venus porter secours au navire en détresse, dont l'équipage a été ramené à terre. La télévision d'Etat iranienne avait diffusé vendredi des images des 23 marins. Selon leur employeur, ils sont "tous en bonne santé" et des préparatifs sont en cours "pour les rapatrier au plus vite". Selon Isna, l'équipage, qui avait été transféré vendredi à Bandar-Abbas, grand port iranien à l'entrée du Golfe, doit gagner Dubaï "ce soir" (samedi) par voie aérienne. Frontline Management indique d'autre part qu'"une évaluation de l'état du navire et des dégâts" causés par l'attaque doit avoir lieu dans les prochaines heures et que la possibilité d'un transbordement de la cargaison est à l'étude. neg-mj/hj

78. Sayı